LOgo de Gao Infos

L'information En Temps Réel, C'est Sur GAO INFOS

LOgo de Gao Infos

Connexion



Bienvenue sur la page de l'actualité de GAO INFOS


La primature dément la démission du PM

Le Premier ministre tient à informer l’opinion que les rumeurs faisant état de sa démission ne sont pas fondées. Le Chef du gouvernement revient d’une visite dans le nord et le centre du pays et travaille activement à résoudre les urgences de l’heure.
Bamako le 14 mars 2019
Cellule communication et Relations Publiques.
Article publié ,le 14/03/2019 23h29min11s par GAO INFOS




Un enseignant démonte le ministre de l’Education nationale, Abinou Témé

Un enseignant démonte le ministre de l’Education nationale, Abinou Témé

Petite analyse du cirque de M. Tèmè à L’ORTM :
Dans son intervention il dit que l’application du *décret N•2016-001 portant primes et indemnités de missions et de déplacement* ne devait faire objet de point de revendication car elle est déjà en vigueur. Mais ce qu’il oublie eux-mêmes lors des négociations avaient dit qu’ils n’étaient pas au courant que les enseignants n’en bénéficiaient pas et on continue de nous sucer jusqu’à nos moelles épinières en nous donnant *4.000f* au lieu de *20.000f* par jour. Concernant la prime de logement il dit que cette prime nous l’avons déjà à travers le décret *2014-837*. Une fois de plus je lui rappelle que tous les fonctionnaires du MALI bénéficient à travers ce décret une indemnité de résidence qui est de *20.000f/A, 10.000F/B2; 7500F/B1 et 5000f/C* . Qu’il prend un dictionnaire il verra ainsi la différence entre une indemnité et une prime. Il a fait également la comparaison entre le Mali et le Burkina Faso,la Côte d’ivoire et le Niger où les élèves payent des frais de participation aux examens mais par Malhonnêteté intellectuelle il n’a pas fait de comparaison entre ces pays et le Mali en matière de salaire, de prime, etc. Pour une petite comparaison un enseignant de catégorie B2 gagne *390.000fcfa* en Côte d’ivoire comme débutant avec une prime de logement de *40.000f* qui vient juste d’être revue à la hausse suite à leur grève qui vient de se terminer il y’a deux semaines. Et pour l’accès des fonctionnaires des collectivités territoriales dans les services centraux de l’État il parle des dispositions de l’article *49* de la *LOI N•2018-035* dans lequel on parle d’une mise à disposition qui n’excède pas *3 ans* et renouvelable qu’une seule fois. Nous disons une fois de plus à mon cher ministre d’arrêter de berner la population et que ce dont nous demandons n’est autre chose que la justice entre les enseignants du même niveau d’études.
*En conclusion nous disons à notre collègue TÈMÈ de faire attention car il a à faire à des intellectuels donc son intervention n’est que peine perdue. C’est juste la peur du sit-in prévu demain à 14h devant son fameux ministère qui l’inquiète et lui fait mentir*. Affaire à suivre…

BERTHE

Par Phenixinfo
Article publié ,le 14/03/2019 23h25min39s par GAO INFOS




DSSA : Coris Bank donne du sourire à une cinquantaine de familles nécessiteuses des FAMa

DSSA : Coris Bank donne du sourire à une cinquantaine de familles nécessiteuses des FAMa

La cérémonie de remise de dons de vivres aux veuves des militaires et aux familles des blessés de guerre s’est déroulée jeudi 14 mars 2019 à la Direction du Service Social des Armées (DSSA). Ce geste de générosité est l’œuvre de CORIS-BANK INTERNATIONAL, et se compose de 25 bidons d’huile, 25 sacs de riz, 25 sacs de lait en poudre, 30 sacs de maïs, et 19 sacs de sucre. La valeur de la donation est estimée à plus de 3 millions de Francs CFA. Une minute de silence a été observée à la mémoire des disparus dans les opérations de sécurisation du territoire national.
La Directrice Générale de CORIS-BANK INTERNATIONAL, Mme Sidibé Aïssata Koné a déclaré que depuis 2014 sa banque entreprend des activités sociales en faveur de certaines couches de la population malienne. En guise de rappel la directrice indiquera que dans le cadre de la lutte contre le virus EBOLA, sa structure a donné des kits sanitaires au Ministère de la Santé pour aider les hôpitaux de Bamako, notamment Luxembourg, CHU Gabriel Touré, CCRF Sogoniko ainsi que la mairie et l’orphelinat de Sikasso.
Le directeur du Service Social des Armées, le colonel Mariétou Dembélé a, au nom du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, remercié la directrice générale de CORIS-BANK pour sa solidarité aux forces de défense et de sécurité. Cette cérémonie est pleine de signification au regard du statut des bénéficiaires. Aussi, judicieuse est-elle, car elle s’inscrit dans le cadre des festivités du 8 mars, journée internationale de la femme, a souligné le colonel Mariétou Dembélé.
Fama
Article publié ,le 14/03/2019 23h22min58s par GAO INFOS




Madame Diawara Aissata Touré Présidente des Femmes RPM

MADAME DIAWARA AISSATA TOURE, PRESIDENTE DES FEMMES DU RPM
« Nous nous sentons à l'aise au sein du parti »
A l'occasion de la journée internationale de la femme, les femmes du parti RPM ont organisé une conférence débat le samedi 09 mars dernier afin d'échanger sur les différentes questions liées aux genres. Une cérémonie présidée par le président du parti docteur Boucary Treta, au cours de laquelle nous avons interrogé la présidente de cette formation politique. Il s'agit de Mme DIAWARA AISSATA TOURE . Voici sa réaction.

Mme la présidente, quel est l'objectif recherché par cette conférence débat?
Nous avons organisé cette conférence débat pour informer et sensibiliser davantage les femmes du parti sur le droit des femmes, débattre aussi autour de la journée internationale de la femme et de son historique. Comment l'idée est venue, qu'est-ce qui a poussé les femmes à se battre pour leurs droits voilà un peu les thématiques sur lesquels on a voulu échanger à l'occasion de la journée du 08 mars. C'est aussi une occasion pour nous de réclamer plus de droits.
Qu'est-ce que cela peut apporter aux femmes en général?
C'est aussi une base de formation sur nos droits, si on lutte pour quelque chose c'est parce qu'on connaît sa valeur et qu'il y a toujours une raison pour ça. Il ne suffit pas de sauter pour dire que nous sommes le 08 mars mais il faut expliquer ça aux gens afin de tirer suffisamment de leçons.
Vous êtes une femme leader au sein du parti RPM, aujourd'hui peut-on savoir quelle est la place donnée à la femme au sein de cette formation politique?
Nous nous sentons à l'aise, nous sommes entrain de nous mettre en ordre de bataille pour affronter tous les textes fondamentaux de notre pays qui doivent être réviser incessamment à savoir la révision constitutionnelle, les élections législatives, locales et régionales... Donc nous sommes prêts et cet atelier peut nous permettre de savoir le rôle que la femme peut jouer dans une nation.
Ça veut dire que les 30% sont respectés au niveau du RPM?
C'est acquis! La loi 052 est vraiment acquise et nous profitons de l'occasion pour remercier le président fondateur du parti, aujourd'hui président de la république, son excellence Ibrahim Boubacar Keita et ensuite la première dame qui ne ménage aucun effort pour appuyer les femmes auprès du président de la république et au jour d'aujourd'hui y a aucune liste ou la loi 052 ne pas appliquer, donc c'est vraiment une aubaine pour nous.
Amadou Kodio
Source: LA LETTRE DU MALI
Article publié ,le 14/03/2019 23h20min17s par GAO INFOS




IBK chantant l'hymne national du Mali

ci en photographies, IBK chantant l’hymne national du Mali le 8 mars 2019 entouré des femmes du Mali.

IBK sur les hauteurs du Waasi bêrê à Kangaba lors de la campagne de la présidentielle de 2019. IBK lors de la cérémonie de coiffure, enturbané à Tombouctou dans la mosquée de Sankoré. IBK à Gao recevant le symbole de la continuité du pouvoir de la part de 360 chefs de villages et fractions.

IBK recevant le Muquadam de la Zawiya bénie de Fes.

IBK recevant les bénédictions pour lui et pour le Mali des Khalifes Omariens de Dakar et de Louga.

De la campagne pour la présidentielle de 2018 à nos jours IBK de Gao , en passant par Tombouctou, Kangaba et tout dernièrement ici à Bamako il y’a moins d’une semaine , des bénédictions pour le Mali en paix et pour un Mali apaisé , réconcilié avec l’ensemble de ses fils .

La main tendue d'IBK est une main tendue pour le Mali. Il a le Mali dans le cœur, il est "fou du Mali".

Crédits photographies CcomPRM -Madou’s -
Article publié ,le 14/03/2019 23h16min47s par GAO INFOS




Innauguration

Visite du Premier ministre à Gourma Rharous : Un Lycée Public ouvre ses portes

Financé par la France, à travers l’Agence française de développement (AFD), l’établissement qui accueille 264 élèves, a coûté 663 millions de Fcfa

La visite des locaux par le Premier ministre et sa délégation
Au quatrième et dernier jour de sa visite dans les régions de Mopti, Tombouctou et Taoudéni, le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, était hier à Gourma Rharous, une ville située à une centaine de kilomètres de Tombouctou. La délégation comprenait plusieurs membres du gouvernement, le gouverneur de la région de Tombouctou, Koïna Ag Ahmédou et l’ambassadeur de France au Mali, Joël Meyer.
Le Premier ministre et sa délégation ont été accueillis dans la joie et l’allégresse par les populations de Rharous. Le sentiment de satisfaction des habitants a été exprimé par le maire Younouss Amadou Maïga, dans son discours de bienvenue. L’édile a chaleureusement remercié le chef du gouvernement pour cette visite, estimant qu’elle constitue un réconfort pour les populations de la localité.
Sur le registre des préoccupations majeures auxquelles sa circonscription est confrontée, le maire a cité l’insécurité résiduelle, la situation alimentaire et l’enclavement. Il a ajouté que la doléance forte des populations est l’érection de Gourma Rharous en région.
Le temps fort de cette visite du Premier ministre aura été l’inauguration du lycée public de la ville. L’infrastructure qui a coûté 663 millions de Fcfa, a été financée par la France, à travers l’Agence française de développement (AFD). Bâti sur une superficie de 6 ha, le lycée comprend 12 salles de classes, deux laboratoires, un bâtiment administratif, un forage avec adduction d’eau, des latrines, etc. Aujourd’hui, l’établissement a un effectif de 264 élèves.
Dans son intervention, l’ambassadeur de France au Mali a expliqué toute la symbolique de l’inauguration de ce lycée. «C’est par le Nord que des forces obscurantistes sont arrivées au Mali et c’est dans cette même région que nous inaugurons aujourd’hui un lycée, symbole de la restauration de l’Etat et lieu d’enseignement», a souligné le diplomate français.
Pour Joël Meyer, ce lycée constitue un témoignage de l’appui que la France apporte au Mali pour la stabilisation et le retour de l’Etat dans les régions Nord du pays. « Cet appui va se poursuivre et s’intensifier pour accompagner les efforts du gouvernement pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation», a-t-il assuré.
Quant au ministre de l’Education nationale, Pr Abinou Témé, il a remercié l’ambassadeur de France au Mali, et salué la contribution de la coopération française au développement de l’éducation. A sa suite, le Premier ministre a pris la parole pour souligner la symbolique de l’inauguration de ce lycée qui constitue l’avenir des jeunes de Gourma Rharous. «Nous devons tout faire pour garantir à tous nos enfants le droit à l’éducation. Nous venons aussi pour matérialiser l’offre du gouvernement par des groupes électrogènes afin que la ville de Rharous puisse avoir accès à la lumière. Donc, nous travaillons pour l’avenir, nous travaillons aussi à éclairer le présent. Tout ça pour dire que conformément à ce que le président de la République nous a instruits, nous devons tout faire pour que les Maliens, partout où ils se trouvent, puissent bénéficier de la même qualité de services, puissent avoir accès aux mêmes conditions de vie», a indiqué Soumeylou Boubèye Maïga.
Par ailleurs, le chef du gouvernement a indiqué que ce qui est fondamental dans les conditions de vie, c’est l’eau, c’est la santé, c’est l’éducation, c’est l’énergie. Selon lui, c’est de cette manière que les citoyens pourront être bien formés. «Merci à nos amis français qui prouvent encore une fois que nous avons un pacte qui nous lie, qui est un pacte de sang et qui est un pacte pour l’avenir», a commenté le Premier ministre, avant d’assurer que le Mali fera tout pour être à la hauteur de cette solidarité, pour faire en sorte que tout ce que «nous parvenons à construire ensemble, nous puissions l’entretenir et que tout cela participe aussi à construire notre pays».
La coupure du ruban symbolique et la visite des locaux du lycée par le chef du gouvernement ont mis fin à la cérémonie. Avant de quitter Gourma Rharous, Soumeylou Boubèye Maïga a remis aux autorités locales deux groupes électrogènes de 540 KWh et 440 KWh.
Envoyé spécial
Massa SIDIBE

Tombouctou : ÉCHANGES ENRICHISSANTS AVEC LA SOCIÉTÉ CIVILE

Pendant son séjour à Tombouctou, le chef du gouvernement a reçu dans la soirée du lundi, les représentants de la société civile dans sa résidence. Les différents intervenants ont salué et remercié le Premier ministre pour cette visite et ont fait des bénédictions pour le pays. Le président de la société civile de la Cité des 333 saints, Baba Moulaye, a salué le gouvernement pour les efforts consentis dans le renforcement de la sécurité. Il a sollicité le concours des autorités pour faciliter la disponibilité des cartes NINA.
De son côté, la représentante des femmes, Mme Touré Astan Camara, s’est également appesantie sur le problème d’insécurité, notamment son impact sur la santé dans la région.
Au nom des jeunes de Tombouctou, Mohamed Cissé a remercié le Premier ministre pour avoir tenu sa promesse d’augmenter le nombre d’agents de sécurité dans la région. Il a souhaité l’ouverture des écoles fermées et la prise en compte des jeunes non combattants dans les projets de réinsertion.
En réponse, le Premier ministre a assuré que l’Etat poursuivra ses efforts de sécurisation. Sur la question de la santé, Soumeylou Boubèye Maïga pense qu’il faudra réfléchir au renforcement du plateau technique des hôpitaux. Concernant la grève des enseignants, il a rappelé que le gouvernement a fourni des efforts considérables, notamment la satisfaction de 7 points sur 10 des doléances.
Peu de temps avant, le chef du gouvernement avait rendu une visite de courtoisie aux autorités religieuses de Tombouctou qui étaient regroupées chez l’imam Ben Essayouti. Sur place, des bénédictions ont été faites pour le pays.
M. S
Essor
Article publié ,le 13/03/2019 13h27min47s par GAO INFOS